Créer des partenariats pour l’avenir de la danse

C’est dantzaz/p>

Dantzaz est réseau

Réseaux de coopération internationale

Chaque résidence de création ou de production que conçoit Dantzaz a pour contrepartie de nouvelles opportunités pour les chorégraphes locaux, qui peuvent profiter de séjours dans les entités d’accueil internationales.

Cet aller-retour est possible grâce à la complicité et au financement de l’Institut basque Etxepare, qui soutient depuis 2010 la présence et la visibilité de la création basque et contemporaine en dehors du Pays basque, ainsi que l’échange et la communication proactive entre cette brillante constellation de créateurs, de professionnels de la gestion culturelle, de danseurs et d’organisations publiques et privées.

Réseaux et circuits d’échange

L’engagement de Dantzaz à ouvrir de nouvelles voies de coopération internationale s’appuie sur un réseau en constante expansion dédié au développement d’espaces pour la croissance et la professionnalisation des jeunes talents de l’écriture et de la création chorégraphique. Dantzaz conçoit les résidences comme des laboratoires élastiques et flexibles de création dans le temps, où coexistent l’accompagnement, le dialogue, la réflexion critique, la médiation et les rencontres communautaires, et où il est possible de donner voix à des pratiques relationnelles et participatives dans lesquelles le processus vaut plus que n’importe lequel de ses résultats.

À cette fin, Dantzaz a établi plusieurs accords de collaboration avec de prestigieux concours chorégraphiques tels que le Festival Les Synodales-Sens (France), le Concours international de chorégraphie de Hanovre (Allemagne), le Festival international de théâtre Solo-Tanz de Stuttgart (Allemagne) et le Certamen Coreógráfico de Madrid (Espagne).

Ces événements, qui ont lieu chaque année, comprennent parmi leurs prix l’attribution d’une résidence artistique à Dantzaz, dont la durée et le format sont adaptés aux processus artistiques et aux besoins des chorégraphes.

Dantzaz entretient également une relation étroite avec plusieurs “maisons de danse” européennes telles que Korzo (Pays-Bas), Piemonte dal Vivo (Italie) et DanceBase (Royaume-Uni). Toutes ces institutions culturelles, dont les signes identitaires présentent une indéniable ressemblance avec les valeurs qui définissent le travail de la compagnie basque, prêtent un chorégraphe en “accueil temporaire” pour créer, avec les interprètes de Dantzaz, différentes pièces qui composent les programmes et les productions qui tournent ensuite dans les théâtres et les auditoriums européens. Ces expériences dessinent un chemin qui encourage le développement professionnel des membres de Dantzaz et, en même temps, favorise la recherche de nouveaux territoires et langages dans la voix personnelle qui distingue chaque créateur.

Résidences réciproques

Conseil des Arts et Lettres de Québec (CALQ). Grâce à l’accord signé entre Dantzaz, Dantzagunea, l’Institut Etxepare et Tabakalera, du côté basque, et le Conseil des Arts et Lettres de Québec (CALQ) et l’École de Danse Contemporaine de Montréal, du côté québécois, le secteur de la danse des deux territoires bénéficie d’une expérience d’échange artistique qui se matérialise par un programme de résidence réciproque. Chaque année, Dantzaz et le Centre international de culture contemporaine Tabakalera de Saint-Sébastien accueillent un chorégraphe sélectionné par le Québec pour un séjour de création de deux mois. De leur côté, et par le biais d’un appel ouvert, les chorégraphes du Pays basque ont l’opportunité de développer leur talent et d’exposer leur travail à l’Ecole de Danse Contemporaine de Montréal (EDCM).

Les créateurs John Gerena, Louise Bedard, Suzanne Miller et Bettina Szabo ont été les chorégraphes québécois choisis lors des premiers appels de ce programme, tandis que Iker Arrue, Jorge Jauregi-Natalia de Miguel, Xian Martinez et Igor Calonge ont été les chorégraphes basques qui ont pu effectuer leur résidence au Québec.

Plesni Teater Ljubljana (Slovénie). Cet accord de travail permet aux chorégraphes sélectionnés par la salle de spectacle slovène de bénéficier d’une résidence de quatre semaines à Dantzagunea. En contrepartie, Dantzaz nomme un chorégraphe basque pour travailler au Plesni Teater pendant une période similaire. Lors de la première édition de ce programme d’échange, Vita Osojnik a été le chorégraphe invité à créer avec Dantzaz et Blanca Arrieta a effectué une résidence avec le Plesni Teater.

Relations avec le secteur : partenariats

Dantzaz fait partie de différents réseaux et structures de coopération qui contribuent à la promotion du secteur de la création en danse et des arts vivants.

C’est le cas d’Eskena, l’association qui regroupe depuis plus d’un quart de siècle les principales sociétés de production scénique du Pays basque, ou d’Artekale, une plateforme créée en 2004 pour défendre et diffuser les arts de la rue au Pays basque. Elle fait également partie de Karraskan, l’association professionnelle pour la promotion de l’innovation dans la culture et de la culture de l’innovation au Pays basque, d’Emprendo Danza, une association nationale de compagnies de production de danse, et de la plateforme européenne Danse qui Danse. Certains des membres de Dantzaz sont également membres de l’ADDE, l’Association des professionnels de la danse du Pays basque.

ESKENA (Euskadiko Ekoizle Eszenikoen Elkartea

Le développement du secteur scénique basque est à l’origine de cette association née il y a plus de 25 ans dans le but de donner une voix, un espace et des opportunités aux différentes sociétés de production qui composent le tissu scénique basque.

eskena.org

Artekale

Cette plateforme a fait ses premiers pas en 2004 dans le but de promouvoir les arts de la rue au Pays basque. Il réunit les professionnels du secteur : artistes, festivals et sociétés de distribution. Les domaines d’action d’Artekale comprennent la programmation d’espaces de rencontre et d’échange dans le cadre de festivals et de foires, la formation des professionnels des arts de la rue et le dialogue avec les institutions publiques pour la conception de mesures favorisant le développement du secteur.

artekale.org

ADDE

Fondée en 2003, l’ADDE œuvre pour la cohésion interne du secteur et l’amélioration des conditions de travail de ses professionnels. Elle le fait par la médiation et l’influence des politiques publiques qui affectent la danse au niveau culturel, de la formation et de l’emploi.

addedantza.org

Emprendo Danza

Il s’agit d’une association nationale composée de sociétés se consacrant principalement aux activités de production et de distribution de la danse.  L’association est sans but lucratif et ses membres appartiennent au secteur privé.

emprendodanza.feced.org

Danse qui Danse

Ce réseau réunit sept partenaires européens qui travaillent en collaboration pour soutenir les talents chorégraphiques, concevoir de nouveaux projets artistiques et améliorer la scène de la danse. Il s’agit de Scenario Pubblico / Compagnia Zappalà Danza (Italie) ; Korzo (Pays-Bas) ; Malandain Ballet Biarritz (France) ; Danish Dance Theatre (Danemark) ; Ginisiano Dance Center (Portugal) ; National Teatro Moravo de Silesia (République tchèque) et Dantzaz.

Atalak

Dantzaz a dirigé le lancement de ce programme de résidence chorégraphique. Pour plus d’informations, consultez la section “Dantzaz est Création” ou visitez le site:

atalak.eus

DAGAZ

Dantzaz est le chef de file de ce projet communautaire qui vise à générer des publics pour la danse contemporaine par la pratique et la mise en réseau entre professionnels et amateurs.

www.dagaz.eus

CCN Malandain Ballet Biarritz

The previous alliances are completed with the agreement that Dantzaz and the French choreographic centre sealed years ago and materialised in various collaborative actions, including the Atalak Network.

malandainballet.com

Karraskan

Association professionnelle pour la promotion de l’innovation dans la culture et de la culture de l’innovation au Pays basque.

karraskan.org